Varicosités

varicosités

Varicosités

varicosités

Corona Phlebectatica

Les varicosités sont des petites veines à la surface de la peau, d’un diamètre inférieur à 5 mm.  Elles sont trop souvent considérées comme purement esthétique, ce qui n’est pas le cas.  Elles peuvent engendrer des symptômes et être associées à un reflux de veines plus profondes.

À ne pas confondre avec la « corona phlebectatica », un type de varicosités se retrouvant à la face  interne de la cheville, qui est souvent associé à un reflux d’une veine plus profonde, telle la saphène ou une perforante.

Si l’échographie ne révèle pas de reflux plus profond, leur traitement consiste en de la sclérothérapie: l’injection d’une substance sclérosante dans le but d’occlure le vaisseau malade.  Il y a plusieurs substances sclérosantes, celle la plus employée pour les varicosités est composée de dextrose et de salin hypertoniques.

Varices

Les varices sont des veines non fonctionnelles, tortueuses et bombées lorsqu’elles sont visibles en surface.  La croyance populaire veut — à tort —  qu’elles soient un problème esthétique, mais si c’est vrai qu’il s’agit d’une condition qui a un impact esthétique, elles sont d’abord et avant tout médicales.  L’évolution des varices se fait lentement et peut aboutir à de l’insuffisance veineuse au fil des années.  Leur traitement est rarement urgent cependant, puisqu’il s’agit d’une condition qui évolue très lentement.  Si vous avez des symptômes tels de la lourdeur en fin de journée, de l’enflure, des démangeaisons ou des crampes la nuit, le traitement de vos varices pourrait grandement améliorer vos symptômes.

Une évaluation échographique en position debout permettra de déterminer l’état de la situation et de planifier un traitement adapté.   À ce stade, la sclérothérapie échoguidée à la mousse est souvent suffisante pour régler une grande partie des cas.  Parfois, le laser avec microphlébectomies peut-être nécessaire.

Varice

Varices

Grosses varices

Varices à des stades plus avancés

Parfois, il arrive qu’en raison des aléas de la vie (grossesses, travail et mille autres raisons!), vous avez « échappé » vos varices qui sont devenues trop grosses pour envisager des traitements par injection.  Autrefois, une seule option demeurait, c’était la chirurgie classique.  Depuis le début des années 2000,  il est possible de procéder par méthode endoveineuse thermique.  Le principe est de procéder à l’ablation de la veine malade en passant par une fibre optique placée dans la veine via une ponction veineuse.  Le tout se déroule sous anesthésie locale.

Cette approche est beaucoup moins invasive que l’approche classique et permet un retour plus rapide au travail. Elle est adaptée pour les veines grande veine saphène, saphène accessoire, petite veine saphène et veine de Giaccomini (saphène accessoire postérieure de cuisse).  Quant aux tributaires (ramifications superficielles), on peut les traiter par sclérothérapie ou microphlébectomies ambulatoires, dépendamment de leur localisation, de leur taille et des préférences du ou de la patiente.

Insuffisance veineuse

L’insuffisance veineuse survient lorsque les mécanismes de compensation du corps sont débordés par le reflux généré par les varices.  Il y a alors apparition d’oedème (enflure) en fin de journée et éventuellement dès le matin.  Il peut y avoir des changements cutanés (colorations brunâtres, eczéma, épaississement de la peau qui prend l’apparence du cuir).   Éventuellement, la situation pourrait progresser vers l’ulcère veineux, une plaie chronique classiquement située à la face interne de la cheville.   Le traitement des varices en cause permet de soulager les « bonnes veines » restantes, de normaliser la circulation et de faciliter la guérison, mais les changements cutanés vont demeurer à divers degrés.  L’oedème, lorsque devenu chronique, pourrait également demeurer à divers degrés.

Une bonne évaluation échographique en position debout, puis couché, permet de dresser un portrait de la problématique et de planifier un traitement adéquat.  Même à ces stades avancés, il n’est pas trop tard pour agir.